• Sus aux dragueurs !Pour ceux qui auraient des doutes, le titre de ma chronique n'est pas une proposition indécente !

    Toutes les filles que vous connaissez, mêmes vos sœurs, mêmes vos mères, et plus tard vos filles, messieurs, pourraient vous raconter exactement les mêmes histoires. Nous en avons marre de nous faire draguer par des gros lourds dans la rue (et sur les réseaux sociaux), par des hommes qui passent des compliments libidineux aux insultes quand on ne répond pas à leurs avances.

    Quand j'étais adolescente, je subissais constamment les "hé, mademoiselle, t'es trop charmante". Et si je ne répondais pas ou que j'envoyais le petit coq de basse-cour se faire voir, j'obtenais un "Sale p... !", classique insulte paradoxale car je me comportais précisément à l'inverse d'une "sale p...". Un jour, une de mes amies avait répondu "Non, pétasse, s'il te plaît !". J'en ris encore. Sur ce thème, je vous renvoie bien sûr au super sketch de Bérengère Krief :

    https://www.youtube.com/watch?v=HpcqsORIl9E

    J'ai cru qu'en vieillissant et en emménageant en centre ville, j'échapperais à toutes ces techniques de drague vaseuses. Mais, non, ça continue et je dirais même que c'est pire. Les hommes qui me draguent maintenant dans la rue ont vieilli et ressemblent tous à des serial killers, oui, oui, à des tarés qui se la jouent remake du Silence des agneaux. (Clarrrrrissssssse bad)

    Évidemment, il y a les messieurs bien sous tous rapports en apparence qui, constatant qu'ils n'arriveront à rien, change de ton en vous reprochant méchamment de ne pas les remercier parce qu'ils vous ont fait un compliment. Il y a ceux qui se dise, "tiens, et si je la suivais à distance dans la rue jusqu'à chez elle comme un prédateur, elle acceptera peut-être de prendre un verre avec moi" (c'est du vécu, je vous le jure). Il y a ceux qui vous coincent dans le métro, sourire enjôleur et charisme d'huitre "Je voulais vous dire que vous êtes très charmante et..." Là, vous coupez court pour qu'il arrête ses fadaises. Le sourire enjôleur disparaît et vous croyez d'un seul coup avoir affaire à Francis Heaulme : "ça va, fais pas comme si on te l'avais déjà dit 15 fois !" et d'attraper son téléphone pour se plaindre à un copain devant vous (si, si, du vécu, je vous le jure).

    Plus étonnant, quand j'étais (très) enceinte, je me suis faite draguer par des hommes aux fantasmes -très- bizarres : "Vous avez des formes magnifiques dans cette lumière", dans une ruelle parisienne, vers 22h (du vécu). Il y a aussi les ouvriers du BTP qui jouent les mâles virils en disant des obscénités aux passantes. Ainsi, un matin, alors que je marchais dans la rue avec ma poussette "Va mettre ton gosse à la DASS, je t'en fais un plus beau". Mais quelle classe !! Je succombe, vous pensez bien, oui, je succombe à l'envie de m'inscrire à des cours de krav maga !!

    J'insiste, ces histoires n'arrivent pas qu'à moi, mais à TOUTES les filles. Alors messieurs, cessez de nous draguer dans la rue. Pour nous, vous êtes tous des Guy Georges en puissance. Quel homme peut se vanter d'avoir séduit une passante dans la rue ? ça n'existe pas, c'est un mythe ! Ce n'est ni viril ni sexy de traiter les femmes comme des morceaux de viande dans l'espace public. On a toutes une bombe lacrymo dans notre sac et parfois la furieuse envie de nous en servir !

    Mais je découvre que la rue n'est plus suffisante. Les réseaux sociaux sont un espace de drague virtuel confortable ou certains hommes pensent pouvoir envoyer des messages lourds-dingues sans conséquence, juste pour rigoler et puis, sait-on jamais, sur un malentendu, ça pourrait marcher. Aussi, pas plus tard que ce matin sur Facebook, un homme qui pose sur sa photo de profil avec son enfant m'écrit "Salut Virginie ! Je n'ai jamais regardé tes émissions... je ne sais pas si tu as du talent, mais pour me plaire, tu en as ! Bon par contre, j'ai une femme, si tu veux me contacter, sois discrète" Blague potache me direz-vous ! Non, une forme d'agression qui franchi les portes de ma maison.

    Vous, messieurs, vous pensez vraiment que ça vous plairait si les femmes vous traitaient de la même manière ! Les plus malins se disent que oui ! Ah !  Mais vous vous feriez passer pour de pauvres petites victimes. J'en veux pour preuve cette très étonnante histoire de viol par des femmes en Afrique du Sud qui a fait le tour du monde winktongue :

    http://www.nicematin.com/derniere-minute/afrique-du-sud-trois-femmes-armees-enlevent-et-violent-un-homme-puis-repartent-avec-.2206439.html

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires